Le logement en Île-de-France : une majorité de locataires et un parc constitué d’appartements

Avant tout urbaine, l’Ile de France est le principal moteur économique du pays avec un vaste réseau de transports gravitant autour de Paris.

Mégalopole au rayonnement mondial, Paris est le principal attrait de la région à l’international.

L’Ile-de-France compte 12,2 millions d’habitants (1) soit 18 % de la population de France métropolitaine (67,2 millions), avec une croissance de 0,5 %. La population est majoritairement urbaine avec une densité de 1 000 habitants/km², de loin la plus élevée du territoire.  Paris concentre 2 millions d’habitants pour une aire urbaine de 12 millions d’habitants. Paris perd 0,3 % de sa population chaque année tandis que l’aire urbaine en gagne 0,5 %, ce qui montre l’attractivité de la banlieue, renforcée par le projet du Grand Paris qui va connecter les banlieues éloignées entre elles et à la capitale.

 

Avec 5 673 700 logements (1)  représentant 17 % du parc national, l’Ile de France est le premier parc de logements en France, devant la région Auvergne-Rhône-Alpes. La majorité des logements sont des appartements (74 % contre 27 % de maisons individuelles), ce qui est une spécificité de la Région.  A part la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur qui est dans le même cas, toutes les autres régions sont composées en majorité de maisons individuelles. L’Ile de France est aussi la seule région avec une majorité de locataires (53 % des logements sont loués) ce qui s’explique par le niveau élevé des prix, très nettement supérieurs à la moyenne nationale.

Le prix du mètre carré (2) est de 5 004 euros dans le neuf et de 5 041 euros dans l’ancien. Dans l’ancien, les prix sur un an dans l’ancien affichent une hausse de 4,8 % en Ile-de-France, supérieure à la moyenne nationale qui est de 4,4 %. Sans surprise, c’est aussi la région où les habitants sont les plus endettés pour investir dans leur logement.

 

C’est une région moteur pour l’économie Française, ouverte sur l’International. Le Produit Intérieur Brut de l’Ile de France s’élève à 669 milliards d’euros, soit 29 % du PIB français pour 18 % de la population.  La croissance annuelle moyenne est de +1,9 % sur la période 1995-2015, au-dessus de l’évolution nationale à +1,5 %. La région est particulièrement spécialisée sur les activités tertiaires à très haute valeur ajoutée comme le conseil, la banque, l’immobilier ou la recherche.

Le territoire francilien est un centre décisionnel influent : un tiers des 500 plus grands groupes mondiaux y ont un siège social. C’est la 2ème région européenne en termes d’accueil d’investissement étranger et la première région Française en termes d’emplois internationaux : 620 000 postes, soit 1 sur 6, dépendent d’entreprises et d’institutions internationales. Les groupes étrangers investissent majoritairement dans le commerce, l’information et la communication et se concentrent dans les Hauts-de-Seine et à Paris. La région cherche à développer cette attractivité avec des plans pour attirer les grands groupes, les PME et les start-ups internationales via la French Tech et le Paris Landing Pack qui permettent à des start-ups extérieures de profiter d’avantages financiers pour s’installer dans la capitale.

  • Source : INSEE 2018
  • Source LPI Janvier 2018

Au Crédit Foncier, spécialiste du prêt immobilier, nous finançons tous types de projet immobilier, que ce soit pour l’achat d’une résidence principale, secondaire ou un investissement locatif, dans le neuf ou dans l’ancien.

N’hésitez pas ! Contactez-nous !

Faites une demande de prêt en ligne

« Etablissement prêteur : Crédit Foncier de France – Société anonyme, au capital de 1 331 400 718,80 € – Siège social : 19, rue des Capucines – 75001 Paris – Bureaux et correspondances : 4, quai de Bercy – 94224 Charenton Cedex – RCS Paris n° 542 029 848 – Intermédiaire d’assurance inscrit à l’ORIAS sous le n° 07 023 327. creditfoncier.fr L’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de dix jours, la vente est subordonnée à l’obtention du prêt et si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit lui rembourser les sommes versées. Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent. Sous réserve d’acceptation du dossier par le Crédit Foncier. »

Retour aux actualités