Investir dans l’ancien

 Investir dans l’ancien pour louer : une bonne idée !

Investir dans l’ancien
Les avantages

Pour se constituer un capital ou préparer sa retraite, l’investissement locatif reste une idée à envisager. Encore faut-il choisir le bon emplacement…

Le bon plan du centre-ville

Les locataires se tournent de plus en plus vers les centres villes pour trouver leur logement.

Une valeur sûre d’autant que tous les indicateurs immobiliers s’accordent à dire que la baisse des prix de l’ancien, certes encore limitée, devrait se confirmer dans les mois à venir.

De vrais avantages

Peu de contribuables le savent, mais investir dans l’ancien permet de défiscaliser, grâce au déficit foncier, notamment lorsque d’importantes rénovations(1) sont à envisager.

Ainsi, si le propriétaire s’engage à louer son bien ancien pendant trois ans au moins, il peut imputer les déficits fonciers résultant de cette location sur son revenu global dans la limite annuelle de 10 700 €, hors intérêts d’emprunt.

Zoom sur la location meublée non professionnelle

En proposant un bien meublé, vous pouvez déduire ses charges, mais également amortir sa valeur et celle de ses meubles. Une solution qui permet souvent de ne pas être imposé sur les revenus locatifs durant les premières années.

Ensuite, en fonction de vos recettes, vous pourrez choisir le régime fiscal « micro-BIC » pour bénéficier d’un abattement forfaitaire pour frais de 50 % ou le « réel simplifié » dans lequel vous imputerez le montant exact des charges.

(1) Les travaux de construction, reconstruction et d’agrandissement sont exclus de ce dispositif

Lire aussi…

⇒ retourner en haut de la page

⇒ Retour à la page d’accueil