L’innovation à votre service !

Publié en Juin 2014

Retour sur les prémices …

La crise financière de 2008 a entraîné des modifications substantielles de la réglementation bancaire qui obligent le monde bancaire à muter pour s’adapter à la nouvelle donne des règles de Bâle III.

La célèbre théorie de Joseph Schumpeter « La destruction créatrice »  est à l’œuvre dans les banques.

Elles doivent réinventer leur modèle de développement.

Après une période de course à la taille et de croissance des bilans, il faut maintenant rassurer sur la solidité et répondre présents aux ratios de liquidité et de levier.

Pour atteindre les niveaux de ratios requis par le régulateur, les banques doivent gérer leur bilan différemment en œuvrant d’un côté au renforcement des fonds propres et de l’autre en diminuant le total bilan.

Les banques ont donc dû entamer un programme amincissant en utilisant tous les instruments à leur disposition : réduction de la durée des financements, plus grande sélectivité dans les actifs financés, cession de portefeuille de créances, …

Les actions concrètes ne se sont pas faites attendre

Le Crédit Foncier n’échappe pas au mouvement et doit lui aussi devenir plus svelte pour continuer à servir ses clients.

Pour ce faire, en plus de la diète, le Crédit Foncier a choisi d’être agile et inventif dans les montages et dans le choix de ses partenaires pour répondre à vos besoins et aux évolutions du marché du financement.

La syndication, pour quoi faire ?

La 1ère étape de l’évolution a été de créer, dès la fin de 2012, une direction dédiée à la syndication des financements pour répondre aux objectifs de gestion de bilan et nouer des partenariats avec les nouveaux acteurs du marché du financement.

Toujours au niveau organisationnel et tout en préservant les règles de déontologie propres aux métiers de l’expertise et du financement, les relations entre les équipes financement Investisseurs et Crédit Foncier Immobilier ont été renforcées pour créer de réelles synergies de groupe.

Au-delà de la réglementation bancaire, le marché lui-même évolue.

Ainsi la part des investissements finançables par les banques est aujourd’hui réduite à moins de 50% du volume des opérations réalisées. Nous constatons que la demande de financements bancaires porte sur des opérations concernant des actifs Core + à repositionner. Face à ce type de demandes, dont les caractéristiques présentes davantage de risques, il convient de mettre en œuvre une ingénierie adaptée.

L’expérience et le couplage financement /expertise nous permet de vous proposer des solutions de financement en adéquation avec la typologie de vos opérations. Celles-ci s’appuient, entre autre, sur notre capacité à anticiper les évolutions de valeur des actifs à financer grâce à la modélisation, réalisée par nos experts, de l’impact des travaux sur la création de valeur.

Les solutions de financement ont été adaptées pour intégrer la notion valeur verte de l’actif, notion en devenir, et faire émerger un nouveau type de financement en blanc adapté aux restructurations lourdes.

La collaboration entre les équipes financement et expertise nous permet de vous accompagner dans la définition de votre propre stratégie immobilière à l’échelle de l’immeuble et du portefeuille et ainsi répondre à l’un des enjeux majeurs que vous devez relever; à savoir la préservation de la valeur de votre patrimoine.

L’innovation à votre service !

L’innovation dans l’accompagnement de nos clients repose aussi sur des structurations différentes.

Un accompagnement dans la durée nécessite aujourd’hui d’adopter la modération plutôt que la gourmandise autrement dit prendre une part de toutes les opérations plutôt que l’ensemble d’une seule opération importante tout en restant l’interlocuteur de référence de nos clients.

Il ne s’agit pas de dispersion mais de répartition.

Depuis 18 mois, la direction Syndication du Crédit Foncier a lié des partenariats avec des co-financeurs non bancaires prêts à nous accompagner pour répondre aux besoins des investisseurs en immobilier d’entreprise banalisé.